Appel de Commercy

Lors de notre réunion du 29 janvier 2019, nous avons votez à une très grosse majorité, pour le soutien à l’appel de Commercy.

Voici le texte sur lequel nous avons voté

« Nous, Gilets Jaunes des ronds-points, des parkings, des places, des assemblées, des manifs, nous sommes réunis ces 26 et 27 janvier 2019 en « Assemblée des assemblées », réunissant une centaine de délégations, répondant à l’appel des Gilets Jaunes de Commercy.

Depuis le 17 novembre, du plus petit village, du monde rural à la plus grande ville, nous nous sommes soulevés contre cette société profondément violente, injuste et insupportable.
Nous ne nous laisserons plus faire ! Nous nous révoltons contre la vie chère, la précarité et la misère. Nous voulons, pour nos proches, nos familles et nos enfants, vivre dans la dignité. 26 milliardaires possèdent autant que la moitié de l’humanité, c’est inacceptable.
Partageons la richesse et pas la misère ! Finissons-en avec les inégalités sociales !
Nous exigeons l’augmentation immédiate des salaires, des minimas sociaux, des allocations et des pensions, le droit inconditionnel au logement et à la santé, à l’éducation, des services publics gratuits et pour tous.
C’est pour tous ces droits que nous occupons quotidiennement des ronds-points, que nous organisons des actions, des manifestations et que nous débattons partout. Avec nos gilets jaunes, nous reprenons la parole, nous qui ne l’avons jamais.
Et quelle est la réponse du gouvernement ? La répression, le mépris, le dénigrement.
Des morts et des milliers de blessés, l’utilisation massive d’armes par tirs tendus qui mutilent, éborgnent, blessent et traumatisent. Plus de 1000 personnes ont été arbitrairement condamnées et emprisonnées. Et maintenant la nouvelle loi dite « anti-casseur » vise tout simplement à nous empêcher de manifester. Nous condamnons toutes les violences contre les manifestants qu’elles viennent des forces de l’ordre ou des groupuscules violents. Rien de tout cela ne nous arrêtera !
Manifester est un droit fondamental. Fin de l’impunité pour les forces de l’ordre ! Amnistie pour toutes les victimes de la répression !
Et quelle entourloupe que ce grand débat national qui est en fait une campagne de
communication du gouvernement, qui instrumentalise nos volontés de débattre et décider !
La vraie démocratie, nous la pratiquons dans nos assemblées, sur nos ronds-points, elle n’est ni sur les plateaux télé ni dans les pseudos tables rondes organisées par Macron.
Après nous avoir insultés et traités de moins que rien, voilà maintenant qu’il nous présente comme une foule haineuse fascisante et xénophobe. Mais nous, nous sommes tout le contraire : ni raciste, ni sexiste, ni homophobe, nous sommes fiers d’être ensemble avec nos différences pour construire une société solidaire.
Nous sommes forts de la diversité de nos discussions, en ce moment même des centaines d’assemblées élaborent et proposent leurs propres revendications. Elles touchent à la démocratie réelle, à la justice sociale et fiscale, aux conditions de travail, à la justice écologique et climatique, à la fin des discriminations. Parmi les revendications et propositions stratégiques les plus débattues, nous trouvons : l’éradication de la misère sous toutes ses formes, la transformation des institutions (RIC, constituante, fin des privilèges des élus…), la transition écologique (précarité énergétique, pollutions industrielles…), l’égalité et la prise en compte de toutes et tous quelle que soit sa nationalité (personnes en situation de handicap, égalité hommes-femmes, fin de l’abandon des quartiers populaires, du monde rural et des outres-mers…).
Nous, Gilets Jaunes, invitons chacun avec ses moyens, à sa mesure, à nous rejoindre. Nous appelons à poursuivre les actes (acte 12 contre les violences policières devant les commissariats, actes 13, 14…), à continuer les occupations des ronds-points et le blocage de l’économie, à construire une grève massive et reconductible à partir du 5 février. Nous appelons à former des comités sur les lieux de travail, d’études et partout ailleurs pour que cette grève puisse être construite à la base par les grévistes eux-mêmes. Prenons nos affaires en main ! Ne restez pas seuls, rejoignez-nous !
Organisons-nous de façon démocratique, autonome et indépendante ! Cette assemblée des assemblées est une étape importante qui nous permet de discuter de nos revendications et de nos moyens d’actions. Fédérons-nous pour transformer la société !

Nous proposons à l’ensemble des Gilets Jaunes de faire circuler cet appel. Si, en tant que groupe gilets jaunes, il vous convient, envoyez votre signature à Commercy (assembleedesassemblees@gmail.com). N’hésitez pas à discuter et formuler des propositions pour les prochaines « Assemblées des assemblées », que nous préparons d’ores et déjà.

Macron Démission ! Vive le pouvoir au peuple, pour le peuple et par le peuple.
Appel proposé par l’Assemblée des Assemblées de Commercy.

Il sera ensuite proposé pour adoption dans chacune des assemblées locales. »

Nos échanges

Après leur avoir fait part de notre soutien, voici le courrier que nous avons reçu ce 30 janvier 2019.

Merci à vous, merci à nous.

On peine à reprendre nos esprits après ce magnifique week-end du 26&27 janvier qui a dépassé toutes nos espérances ! À Commercy, jamais nous n’aurions imaginé, lorsque nous avons construit fin novembre notre petite cabane, lancés nos actions, et tourné notre première vidéo appelant à des assemblées populaires (https://www.youtube.com/watch?v=dfLIYpJHir4)… que deux mois plus tard nous aurions l’honneur de poser avec vous les premiers jalons d’une « coordination nationale démocratique » des groupes/rond-point/assemblée de gilets jaunes !

« C’est dingue, ils sont tous venus chez nous ! » On a ressenti une immense fierté et une grande joie à vous accueillir tous dans notre petit bout de Meuse, qu’on dit « territoire sacrifié » et relégué aux oubliettes. Eh bien oui ! Qu’on se le dise, la Meuse aussi peut être, le temps d’un week-end, une « capitale » des gilets jaunes !

Biarritz, Mont de Marsan, Bordeaux, Pau, La Rochelle, Poitiers, Aurillac, Toulouse, Le Mas d’Azil, Perpignan, Béziers, Sète, Montpellier, Le Vigan, Marseille, Toulon, Cannes, Nice, Clermont-Ferrand, Saint-Étienne, Lyon, Annonay, Tain l’Hermitage, Valence, La Voulte sur Rhône, Crest, Die, Grenoble, Chambéry, Crolles, Montceau les Mines, Beaune, Nangy, Genève, Bourges, Besançon, Brest, Quimper, Saint-Brieuc, Fougères, Rennes, Redon, Lorient, Nantes, Saint-Nazaire, Angers, Tours, Le Mans, Caen, Le Havre, Rouen, Calais, Dunkerque, Lille, Haluin, Bruxelles, Amiens, Beauvais, Paris, La Courneuve, Meaux, Pantin, Montreuil, Rungis, Nemours, Ivry, Reims, Troyes, Dijon, Lure, Belfort, Épinal, Nancy, Bruyères, Colmar, Horbourg, Mulhouse, Remiremont, Strasbourg, Metz, Longuyon, Kanfen, Verdun, Jarny, Saint-Mihiel, Saint-Dizier, Troyes, Orléans, Commercy.

Nous en attendions maximum 250 mais ce sont plus de 400 gilets jaunes venus de plus de 87 villes/rond-points/assemblée locales qui ont répondu à l’appel. Près d’une soixantaine de déléguées mandatés par des rond-points/groupes/assemblées locales, et plus d’une vingtaine de délégations d’observateurs, sans compter tous les participants individuels, les curieux et journalistes.

Ça en fait du monde, des rencontres, des numéros échangés, des expériences partagées, des projets échaffaudés, tout ça condensé dans cette bouillante petite salle des fêtes de Sorcy-Saint-Martin qui n’avait peut-être jamais accueillie autant de personnes venues d’endroits différents…

Ce week-end a été beau, pour certains d’entre nous sans doute un des moments les plus forts de nos vies. Quelque chose qu’on n’avait jamais vécu auparavant et jamais imaginé pouvoir organiser. Quelque chose qui nous a tiré les larmes.

S’il y a déjà bien un acquis de cet incroyable mouvement des gilets jaunes c’est cette solidarité, cette entraide et cette joie d’être ensemble que nous avons retrouvé. Malgré le mur de mépris et de violence auquel nous nous heurtons (et sans doute aussi à cause de lui). Il y avait ce week-end là dans cette petite salle des fêtes l’énergie de celles et ceux qui ont passé des Noël et des Nouvel An avec leurs familles (l’ancienne et la nouvelle) sur des ronds-points, la détermination de ceux qui ont du reconstruire 6 fois leurs cabanes et qui savent qu’ils et elles risquent gros en manifestation, l’amour et la dignité de ceux et celles qui se battent pour leurs enfants.

Il y avait aussi le grand sérieux de ceux qui savent que les enjeux historiques de notre mouvement sont immenses et que les pouvoirs que nous affrontons sont prêts à tout pour nous détruire et nous affaiblir. Ce week-end, nous ne pouvions pas échouer, pas après avoir vécu tout ce que nous avons vécu, depuis nos « ronds-points » et nos manifs, depuis 2 mois.

Nous n’avons pas échoué : malgré la grande diversité des délégations, l’imprécision ou la limitation des mandats, le cadre de fonctionnement encore à définir, nous avons réussi à nous en sortir par le haut en faisant preuve de souplesse, de maturité et d’intelligence. Nous qui étions ensemble ce jour là avons réussi, tour à tour en tant que mandatés, ou bien comme gilets jaunes de partout, à partager des réflexions riches et tracer quelques grandes lignes collectives dont il faut espérer qu’elles fassent date.

Notre « Appel de l’Assemblée des Assemblées » (en PJ), fruit d’un long processus d’écriture de texte et d’amendements, commence déjà à circuler largement en texte et en vidéo. Forcément imparfait, il nous paraît toutefois juste, équilibré et sensible à la très grande diversité des gilets jaunes que nous sommes. Il trace un chemin possible sur lequel nous pourrions, avec nos gilets, marcher de plus en plus nombreux, mieux nous connaître et agir ensemble avec toutes nos différences.

Pour comprendre l’esprit qui flottait dans la salle des fêtes de Sorcy-saint-Martin ce week-end, certains articles de presse n’ont pas hésité à convoquer l’héritage du « Serment du Jeu de Paume » pris en 1789 par les représentants du Tiers-État à l’ouverture des États Généraux. Chacun invoquera ses références. Mais si, contrairement aux députés du Tiers, nous refusons toute forme de « représentation » au profit de mandats impératifs, il y avait bien une promesse que nous nous sommes fait durant ce week-end, une « résolution » : celle d’en sortir avec « quelque chose ».

Reste à savoir comment cette promesse et ce qu’elle a fait naître va nous lier maintenant. Des bases ont été posées mais tout est à construire. Et si certains qualifient peut-être ce moment « d’historique » bien malin qui pourrait vraiment en interpréter toute la portée.

Par ce premier mail de retour nous mettons à disposition :

1) le texte de « L’Appel de l’Assemblée des Assemblées » en PJ en PDF, pour faire circuler dans vos groupes/AG et à tous les groupes GJ avec qui vous êtes en contact. Nous avons déjà reçu une dizaine de remontées de signatures et nous en attendons au bas mot plusieurs dizaines vu le nombre que nous étions. Faites le tourner svp dans vos groupes locaux et renvoyez nous dés que possible vos remontées pour savoir si vous signez ou pas cet appel à l’adresse assembleedesassemblees@gmail.com

2) la vidéo disponible sur Youtube (https://www.youtube.com/watch?v=gJI5_us3RJI), à faire tourner massivement. Nous recherchons des personnes pour faire des traductions et des sous-titres dans un maximum de langues – n’hésitrez pas envoyer des propositions à l’adresse assembleedesassemblees@gmail.com

Nous avons aussi pris la liberté de créer avec toutes les adresses collectées cette liste de diffusion intitulée « Assemblée des assemblées », et qui regroupe la plupart des participants des rencontres du 26 & 27 janvier et d’autres qui sont intéressés par l’initiative et/ou signataires de l’appel. En attendant le développement d’autres outils de communication et de coordination plus perfectionnés qui devraient arriver sous peu, cette liste est pour le moment une liste de diffusion à sens unique pour ne pas qu’elle soit directement saturée. Si vous ne souhaitez pas y être merci de nous envoyer un message à l’adresse citée avant !

Nous vous enverrons d’ici la fin de semaine – si nous ne devons pas nous mobiliser H24 pour défendre notre cabane menacée de destruction – les compte-rendus synthétiques et détaillés du week-end, ainsi que tous les documents de travail qu’on vous y a distribué… De nombreuses demandes nous arrivent pour réussir à faire des retours à temps dans les AG locales : merci pour votre patience, nous y travaillons au mieux.

Nous vous demandons également de nous envoyer vos notes des compte-rendu des groupes de travail du dimanche matin, pour être sûr de n’avoir rien oublié !

Voilà pour ce premier retour.

Sur ce, nous continuons entre nous de nous remémorer ce week-end incroyable les yeux encor écarquillés. Les applaudissements à tout rompre, les « ahou ! », les récits de lutte des quatre coins de l’Hexagone, les chants chantés ensemble, les discussions enflammées, tous vos messages, vos remerciements, vos mots gentils… tous ces gestes nous émeuvent au plus profond et renforcent la solidarité de notre groupe.

Après un tel week-end nous nous sentons encore plus forts pour continuer la lutte et construire de belles choses par ici.

L’histoire continue, pourvu que nous l’écrivions ensemble.

À très bientôt !

2e Assemblée des assemblées / Saint-Nazaire / 5, 6 et 7 avril 2019

Bonjour à toutes et tous,

Nous avons le plaisir de vous annoncer les dates de la prochaine Assemblée des assemblées, qui aura lieu à Saint-Nazaire les 5, 6 et 7 avril 2019.

Reprendre le flambeau de Commercy ne sera pas une mince affaire, tant ces deux jours furent riches, marquants et chaleureux. Mais croyez bien qu’ici, à la Maison du Peuple de Saint-Nazaire et alentours, nous prenons cette tâche très à coeur.

Nos ami.es de Commercy et d’autres Gilets Jaunes partout en France sont déjà en train de nous aider ou ont proposé de le faire. Ce moment, nous voulons le penser et le mettre en place collectivement. C’est pourquoi nous demandons aux délégations présentes à Commercy de répondre à trois questions d’ici le 18 février au plus tard :

Que souhaiteriez-vous conserver dans le fonctionnement de la 1ère Assemblée des assemblées ?

Que souhaiteriez-vous changer/améliorer ?

Quels sujets souhaiteriez-vous aborder en priorité lors de la prochaine Assemblée ?

Nous sommes encore en train de finaliser le processus d’inscription, mais nous vous encourageons d’ores et déjà à prendre contact avec nous si vous pensez participer à cette 2e Assemblée des assemblées.

Nous vous encourageons également à diffuser notre appel le plus largement possible afin que chaque groupe de Gilets Jaunes puisse le recevoir. Vidéo de l’appel disponible ici :

Sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=LkYax8KJGnQ

Sur Facebook :

https://www.facebook.com/272152786819209/videos/1295440130608226/

Enfin, suite à différents échanges et contacts pris à Commercy, une première action de blocage NATIONAL des dépôts et raffineries partout en France est organisée le mardi 19 février. Il a été décidé de la rendre publique et de diffuser largement l’information via le tract que vous trouverez en pièce-jointe à partir de ce MARDI 12 FÉVRIER 20H, pas avant ! Nous comptons sur vous pour le relayer dans vos réseaux.

On a hâte de recevoir vos mails par centaines

Amicalement,

La Maison du Peuple de Saint-Nazaire et alentours

Share Button