P’tit jaune, projets

19 articles

Sujets à traiter :

Le référendum d’initiative partagée au sujet des aéroports de Paris.
La corruption.
Ecologie ou capitalisme ?
Les accords commerciaux internationaux
Le coût des transports internationaux

A partir du 17 novembre

Recto

A partir du 17 novembre, date anniversaire de l’insurrection Gilets jaunes, soyons solidaires les uns des autres, jetons toutes nos forces dans la bataille.

Bloquons tout ! La lutte c’est classe ! Changeons tout !

Rêve général illimité ! Grève générale illimitée !

Verso

Nous avons pu faire le constat, les grèves corporation par corporation, encadrées par les seules organisations syndicales, sont vouées à l’échec. Une grève générale ne se décrète pas dans les Fédérations, mais se décide à la base, dans les assemblées, sur les ronds-points, dans les quartiers populaires, dans les usines, hôpitaux et services publics incluant tous, les exclus du « marché du travail », les chômeurs, les précaires, handicapés, les sdf et autres travailleurs immigrés avec ou sans papiers. ET, plus généralement la grève générale se décide avec celles et ceux qui luttent pour une vie décente, contre l’injustice sociale et la dérégulation climatique. Celles et ceux qui se dressent contre les racismes et la xénophobie dans tous les secteurs de la société. Bref, avec les femmes et les hommes qui n’en peuvent plus de vivre une vie morne, pétrie d’angoisses du lendemain, sans perspectives désirables pour eux-mêmes et leurs enfants. Donc, à partir du 17 novembre, date anniversaire de l’insurrection Gilets jaunes, soyons solidaires les uns des autres, jetons toutes nos forces dans la bataille.   

   Bloquons tout ! La lutte c’est classe ! Changeons tout !

Rêve général illimité ! Grève générale illimitée !

Rédaction : Gerhard

Les Gilets Jaunes d’Uzège sont déterminés et non-violents.

Recto :

« Les Gilets Jaunes d’Uzège sont déterminés et non-violents. Mais quelle est l’origine des violences ? »

Verso :

Les Gilets Jaunes d’Uzège sont déterminés, et non-violents.
Le texte qui suit traduit ce que nous pensons.

« Il y a trois sortes de violence. La première, mère de toutes les autres, est la violence institutionnelle, celle qui légalise et perpétue les dominations, les oppressions et les exploitations, celle qui écrase et lamine des millions d’Hommes dans ses rouages silencieux et bien huilés. La seconde est la violence révolutionnaire, qui naît de la volonté d’abolir la première. La troisième est la violence répressive, qui a pour objet d’étouffer la seconde en se faisant l’auxiliaire et la complice de la première violence, celle qui engendre toutes les autres. Il n’y a pas de pire hypocrisie de n’appeler violence que la seconde, en feignant d’oublier la première, qui la fait naître, et la troisième qui la tue. »
Don Helder Camara (7 février 1909 – 27 août 1999)

Proposé par Greg pour l’acte 50 du 26 octobre, nous devrions avoir notre banderole « Soutien aux martyrs »

Recto

A partir du 17 novembre, date anniversaire de l’insurrection Gilets jaunes, soyons solidaires les uns des autres, jetons toutes nos forces dans la bataille.

Bloquant tout ! La lutte c’est classe ! Changeant tout !

Rêve général illimité ! Grève générale illimitée ! 

Verso

Nous avons pu faire le constat, les grèves corporation par corporation, encadrées par les seules organisations syndicales, sont vouées à l’échec. Une grève générale ne se décrète pas dans les Fédérations, mais se décide à la base, dans les assemblées, sur les ronds-points, dans les quartiers populaires, dans les usines, hôpitaux et services publics incluant tous les exclus du marché du travail, les chômeurs, les précaires, handicapés, les sdf et autres travailleurs immigrés avec ou sans papiers. ET, plus généralement, la grève générale se décide avec tous celles et ceux qui luttent pour une vie décente, contre l’injustice sociale et la dérégulation climatique. Celles et ceux qui se dressent contre les racismes et la xénophobie dans tous les secteurs de la société. Bref, avec les femmes et les hommes qui n’en peuvent plus de vivre une vie morne, pétri d’angoisses du lendemain, sans perspectives désirables pour eux-mêmes et leurs enfants. Donc, à partir du 17 novembre, date anniversaire de l’insurrection Gilets jaunes, soyons solidaires les uns des autres, jetons toutes nos forces dans la bataille.

Bloquons tout ! La lutte c’est classe ! Changeant tout !

Rêve général illimité ! Grève générale illimitée !

Rédaction : Gerhard

Référendum pour les aéroports de Paris

Recto :

Référendum pour les aéroports de Paris

Apportez votre soutien en signant, sur le rond-point des Charrettes les samedis, ce samedi 19 octobre sur le marché d’Uzès, et dimanche 20 octobre aux Puces d’Uzès.

Signez en ligne sur : https://www.referendum.interieur.gouv.fr/soutien/etape-1

Munissez-vous de votre carte d’identité et de votre carte d’électeur.

Verso :

La privatisation de l’aéroport de Paris, ça ne vous intéresse pas ?

Savez-vous ce que notre cher gouvernement nous concocte dans la foulée ?

LA PRIVATISATION des ROUTES NATIONALES !!!

Si vous vous sentez concernés, rejoignez-nous, il est temps de cesser de se faire plumer !

Jusqu’où iront-ils si nous ne réagissons pas ?…Piller nos comptes bancaires? nous expulser de nos maisons ?

Seuls, nous ne sommes rien, ensemble, nous avons la force et le pouvoir de les faire ployer.

Tous concernés, tous responsables, UNISSONS-NOUS !

Rédaction : Viviane

Pourquoi dit-on « fin du mois fin du monde : même combat  » ?

Pourquoi dit-on « fin du mois fin du monde : même combat  » ?

la barre de 1°C d’augmentation de la température du globe est franchie par rapport à l’ère pré-industrielle

…nous aurons atteint 1,5°C d’ici 2050 ….voire plus si nous laissons faire ..bref le changement climatique est déjà enclenché

Pourtant le capitalisme ne peut renoncer a son ressort existentiel:la Croissance -produire et consommer toujours plus ,inventer de grands projets inutiles pour tirer la croissance (pour le plus grand profit d’une minorité)

Selon l’ancien ministre (Vert) Y Cochet , l’effondrement « est un processus à l’issue duquel les besoins de bases (eau, aliments,énergie,logement) ne sont plus fournis à des coûts raisonnables à une majorité de population par des services encadrés par la loi » . C’est hélas déjà une réalité dans de nombreuses régions de la planète et pour les pauvres des pays riches aussi!

Il faut stopper la fuite en avant du capitalisme mondialisé, avant qu’il ne détruise la planète et nous avec !

Il nous faut INVENTER une société sobre, solidaire,décentralisée, avec une économie en circuits courts ….à suivre sur les prochains pt’jaunes

Rédaction : Eliane

Tout ce qui suit se passe dans ce beau pays

TOUT CE QUI SUIT SE PASSE DANS CE BEAU PAYS QU’ON APPELLE LA FRANCE

CE PAYS DES DROITS DE L’HOMME ET DU CITOYEN, qui a écrit au fronton de ses mairies :

« LIBERTÉ, ÉGALITE, FRATERNITÉ » (Liberté de manifester…Egalité des droits…Fraternité : oui, sur les ronds-points !)

– Nos anciens sont maltraités dans les EHPAD, Coût : 2500 Euros hors soin (coût de revient pour une journée de repas par personne : 1,50 euros!)
– On ne vous le dit pas mais un projet d’état est en cours pour résoudre ce problème : les enfants et petit-enfants auront des retenues sur salaire pour financer les EHPAD
– Des travailleurs pauvres dorment dans leur voiture
– Les chiffres du chômage sont  truqués car on radie tous les chômeurs qui n’ont pas répondu à leur mail (qu’ils n’ont pas reçu)
– Des retraités ne peuvent plus se nourrir
– Des citoyens de plus en plus nombreux subissent le froid et la chaleur faute de moyen
– Des jeunes se prostituent pour payer leurs études ou nourrir leur famille
– De bons flics voudraient accomplir leur mission de protection de la population mais l’état les pousse à la violence contre le peuple

La liste est longue, vous voulez connaitre la vérité ?
Les médias vous mentent, venez chercher l’info, lisez, soyez curieux !

Marre de tout ça, pas vous ?

REVEILLEZ-VOUS ! REJOIGNEZ-NOUS MAINTENANT LE TEMPS NOUS EST COMPTÉ !!!!

Rédaction : Vivianne

Qui crée la monnaie ?

Lorsque vous empruntez 10 000 € pour faire des travaux par exemple, pensez-vous que votre banque a cette monnaie en caisse pour vous la prêter ? Pas du tout. En fait, elle ouvre une ligne sur votre compte de 10 000 €, et une ligne de compte sur le sien en actif, et voilà 10 000 € ont été créés par un simple clic. Voilà comment la monnaie se crée. Avec vos 10 000 €, vous achetez des matériaux, vous payez des artisans qui, à leur tour paient leurs employés, qui ces employés font leurs courses, et ainsi de suite. 90 % de la monnaie créée n’est en fait que de la dette soumise à intérêts (Monnaie dette).
A partir de rien, les banques privées créent la monnaie et vous fait payer des intérêts. Nous pensons que ce service devrait-être un service public. Sans le contrôle de la monnaie, le peuple n’a pas de pouvoir.
Pour aller plus loin : « Les secrets de la monnaie de Gérard Foucher chez Yves Michel ».

Rédaction : Jean-Pierre

Nous sommes les braises !

Nous sommes les braises sur lesquelles vous soufflez à chaque nouveau scandale, à chaque coupe budgétaire, à chaque bavure policière. Gilets jaunes d’hiver ; Gilets jaunes d’été. L’automne arrive, nous revenons intacts, la fleur au transpalette.
Les Gilets jaunes se déclarent en état de révolte permanent. Nous prouvons chaque samedi que notre mouvement n’est pas éphémère. Nous ne rentrerons pas chez nous. Les manifestations du samedi sont une façon d’acter symboliquement qu’il n’y a pas de retour en arrière possible. Que tôt ou tard, l’embrasement viendra. Tant que cette société n’aura pas sombré, des Gilets jaunes défileront. Nous conservons vivante à tout moment l’étincelle d’insurrection qui allumera la première mèche.
Car nous sommes un signe avant-coureur !

Rédaction : Richard

Fuir, c’est résister

Disons le clairement : la société de consommation nous a apporté le confort par l’acquisition de biens, souvent inutiles à force de prétendus besoins, aux dépends de notre liberté, de notre capacité à agir, et de notre possibilité à changer, c’est à dire à sentiment de pouvoir faire d’autres choix.
Tout est donc « orchestré » dans le monde libéral, jusqu’à nos vies : l’enfant à peine né devrait subir 11 vaccins, entrer à l’école à 3 ans, n’en pas ressortir avant 16 ans, puis travailler jusqu’à 64 ans, avant de « profiter » d’une retraite à l’âge où la plupart d’entre-nous qui avons bossé dur n’ont plus la santé (ni les moyens) pour finir paisiblement leur vie.
C’est ça le « projet de vie » ? Plutôt une aliénation, une servitude, au service de l’argent à tout prix !
Le changement est difficile pour chacun(e) d’entre-nous, mais entre une prison à ciel ouvert et la joie de retrouver l’essentiel dans la joie, la solidarité, le partage, les Gilets Jaunes ont choisi.

Ils résistent !

Rédaction : Greg

STOP A LA CASSE DES SERVICES PUBLICS !

« Les services publics disparaissent à Uzès, comme partout en France.

D’abord la CAF (caisse d’allocations familiales), puis la SS (sécurité sociale), dans deux ans les impôts, puis ce sera la poste !
La population Uzétienne vieillit.
Comment ferez-vous lorsque vous serez obligés de vous déplacer à Nîmes ou à Bagnols pour régler les problèmes insolubles ?
Internet ne résout pas tout, vous l’avez déjà constaté. Sans compter les fréquents bugs informatiques.
Il est encore temps de dire « NON » à la dislocation du service public. N’attendez plus. Venez en parler avec nous afin que nous décidions ensemble d’actions à mener.
Pour un monde plus humain et plus juste, avec les gilets jaunes !
L’action, c’est aujourd’hui car demain, il sera trop tard.

Rédaction : Viviane

Les droits de l’homme et du citoyen

Recto

Les droits de l’homme et du citoyen

Rappel

Verso

Art. 10. Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi.

Art. 12. La garantie des droits de l’Homme et du Citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée.

Art. 16. Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution.

Rédaction : Jean-Pierre

Les Révolutions françaises

Vive La Les Révolutions françaises !

1789-1830-1848-1871-1936-1945-1968 …. 202 ?

La Révolution française est chose vivante. Depuis 1789, chaque fois que les abus, les spoliations et l’arrogance d’une minorité au pouvoir deviennent intolérables, le peuple français se révolte et la remplace. La Monarchie des Bourbons, la Restauration, la Monarchie de Juillet, Napoléon III, Vichy – tous débarrassés par le Peuple.
Aujourd’hui, sous la Ve République présidentielle et autoritaire, il règne en France un Monarque “élu,” soutenu par un haut Clergé médiatique et intellectuel. Gouvernant dans les seuls intérêts de l’aristocratie financière, Emmanuel 1er réprime ses sujets et nous confisque nos droits sociaux et civiques.
Peut-être est-il de nouveau temps de s’en débarrasser ? Joyeuse Fête du 14 juillet ! Rendez-vous à la rentrée de la lutte sociale !

Rédaction : Richard

La loi du profit est mortifère.

La loi du profit est mortifère.

Il n’est pas nécessaire de regarder loin pour comprendre que la recherche de profit est la cause de tous nos maux. Le capitalisme financier a pris le contrôle de nos monnaies, il choisit de prêter à qui il le souhaite au taux qu’il souhaite dans la seule perspective de rentabilité à court terme. Pour parvenir à ses fins, il corrompt ou choisit pour nous nos décideurs avec la complicité servile de tous.
Les défis qui se présentent à nous, comme le réchauffement climatique, nous obligent à reprendre le contrôle de notre monnaie, ainsi nous déciderons de nos investissements sur des critères d’intérêt général, et non sur des critères de rentabilité.
Un Etat qui cèdent la création de sa monnaie aux banques, devient l’esclave de ces banques.

« Donnez moi le contrôle sur la monnaie d’une nation, et je n’aurai pas à me soucier de ceux qui font ses lois. »
Mayer Amshel Rothschild (1743-1812)

La source de tous nos maux

La source de tous nos maux : De la cupidité de quelques-uns nait la misère de beaucoup.

Si la lutte des classes est finie, ils l’ont déjà gagné. Ils façonnent les esprits à leur volonté au travers de médias dont ils sont les maîtres. Ils n’ont plus à contrôler les élus, ils les choisissent parmi les plus serviles et avides de pouvoir en vous les parant du vernis à la mode. Alors pourquoi ? Pour satisfaire leur cupidité irresponsable, pour s’enrichir encore et encore, pour monter sur la plus haute marche des podiums. Tout ceci est bien puéril. A la différence de ce jeu de gosse attardé, celui de ces prédateurs laisse sur notre monde des traces profondes qui pourraient ne jamais se refermer. Ils ont construit leurs univers aussi brillants qu’inutiles à la sueur de notre travail, nous récompensant de jeux, de pain et de bons canapés, juste assez pour que nous puissions dire que jusqu’ici tout va bien. Ils laisserons disparaitre notre bien commun, précieux et indispensables que nous offre encore notre planète.

Mais la lutte n’est pas finie !

« L’intérêt du peuple est l’intérêt général, celui des riches est l’intérêt particulier » Robespierre 1790

Rédaction : Jean-Pierre

Le capitalisme pour les nuls.

Recto :

Le capitalisme pour les nuls.

Verso :

Le capitalisme expliqué à ma petite fille.

Le capitalisme domine désormais la planète. Les sociétés transcontinentales privées défient les États et les institutions internationales, piétinent le bien commun, délocalisent leur production où bon leur semble pour maximiser leurs profits, n’hésitant pas à tirer avantage du travail des enfants esclaves dans les pays du tiers-monde.

Résultat : sous l’empire de ce capitalisme mondialisé, plus d’un milliard d’êtres humains voient leur vie broyée par la misère, les inégalités s’accroissent comme jamais, la planète s’épuise, la déprime s’empare des populations, les replis identitaires s’aggravent sous l’effet de la dictature du marché.

Et c’est avec ce système et l’ordre cannibale qu’il impose au monde que Jean Ziegler propose de
rompre, au terme d’un dialogue subtil et engagé avec sa petite-fille.

Jean Ziegler – Le capitalisme expliqué à ma petite fille.

La dette n’est pas une fatalité !

Recto :

La dette n’est pas une fatalité.

Quand un Etat cède la création de sa monnaie à des banques privées, il cède son pouvoir à ces banques.

Verso :

Aujourd’hui la création de monnaie fiduciaire (pièces, billets) est réservée à la BCE (Banque centrale européenne). La création de monnaie scripturale (ligne d’écriture sur un compte bancaire à partir de rien !) est attribuée aux banques commerciales. Sur le total de la monnaie en circulation (masse monétaire), la monnaie fiduciaire représente 10 %, la monnaie scripturale en représente 90 %.
Lorsque l’Etat emprunte de l’argent, il est obligé, depuis 1973, de le faire auprès de banques commerciales. Ces dernières ouvrent alors des lignes de compte (monnaie scripturale) et créditent le compte de l’Etat. En clair, par un simple jeu d’écriture, les banques gagnent les intérêts de l’emprunt.
Les intérêts remboursés par l’Etat aux banques commerciales depuis 1973, représente l’équivalent de notre dette, environ 2000 Md d’€, c’est tout simplement du détournement d’argent public organisé par les banquiers avec la complicité de l’Etat. Imaginez que la création monétaire, fiduciaire comme scripturale soit réservée à notre banque centrale, la BDF (Banque de France), l’Etat alors, emprunterai à un taux décidé par lui-même, soit 0%, comme cela le fut avant 1973.

Rédaction : Josiane, Jean-Pierre.

Grâce aux Gilets Jaunes

Puisque Macron crée une commission parlementaire pour savoir combien le mouvement des GJ a coûté à la France…

Voici un p’tit jaune d’autocongratulation… comme quoi la persévérance porte ses fruits.

Grâce aux Gilets Jaunes

Macron a renoncé à augmenter la taxe sur le carbone. Cette hausse devait tous nous toucher puisque nous n’avons pratiquement pas d’alternative à la voiture pour nous déplacer. 4 milliards d’euros qu’on enlèvera pas au peuple.

  • Presque deux millions de salariés ont touché une prime de 450 euros en moyenne, abusivement nommée « prime Macron » et que nous devrions rebaptiser « prime Gilets jaunes ». Soit plus d’un milliard d’euros pour le peuple.
  • Mr Lemaire a annoncé que la répercussion du mouvement n’ était pas une catastrophe en terme de perte et que les gains obtenus par les Gilets Jaunes allaient « dopé » l’ économie française.
  • L’ INSEE est d’ accord, les millards obtenus vont éviter au PIB de plonger. Les économistes atérrés sont tout à fait d’ accord avec cette analyse.

(Nous invitons tous les travailleurs qui en ont bénéficié, de prendre leur fiche de paie, de surligner au stabilo jaune fluo la ligne en question, de la publier sur Facebook en écrivant : « Merci les Gilets jaunes ! »)

  • La prime d’activité a augmenté. 2,5 milliards d’euros pour la partie la plus pauvre du peuple.
  • Pas de hausse de la CSG pour les retraites de moins de 2 000 euros. 1,5 milliard d’euros pour les retraités.
  • Plus le remboursement de la CSG prélevé ces derniers mois qui va être directement utiliser dans l’ économie direct ( et non en capitalisation) dixit les retraités du rond-point.
  • Le RIC national est loin d’ être obtenu mais le sujet est au coeur des débats et commence à résonné au niveau local ou il prouvera que la démocratie participative et citoyenne est possible et salutaire.
  • Un retour en en avant de la crise écologique. Fin de mois, fin du monde, même combat !
  • 80 kms / heure sur les routes: Mais ou est donc or ni car ? Démonstration du ravin qui sépare l’ élite déconnectée qui nous gouverne et la base qui travaille ( c’est qui les faignants ! )
  • Mise en avant de la violence policière ( souvent en désaccord) au service de l’ état. Témoignage de la non séparation de l’ état avec la justice !

Gilets Jaunes de toutes la France, merci à vous,

soutien merci à vous,

sympathisants merci à vous,

donateur pour notre p’tit jaune merci à vous.

ON LACHE RIEN !

 

Rédaction : Fabienne, Thierry

 

Privatisation des aéroports de Paris

Privatisation des aéroports de Paris

Après le scandale de la privatisation des autoroutes qui a abouti à des hausses de tarifs pour les usagers et à des rentes de situation exorbitantes pour les concessionnaires, le gouvernement décide de remettre ça, et s’apprête à se séparer d’Aéroports de Paris, d’Engie et de la Française des jeux. Trois entreprises qui nous rapportent beaucoup.

218 parlementaires ont signé un texte contre la privatisation de Groupe ADP, première étape pour l’organisation d’un Référendum d’Initiative Partagée. Pour faire aboutir ce référendum, il faut les signatures de 10 % des électeurs, soit 4.7 millions.

Aucune justification de ces ventes n’est acceptable, si ce n’est de piller notre patrimoine commun.

Avec vous, nous faisons le pari de trouver ces signataires !

Rédaction : Jean-Pierre

Signez la pétition : https://www.change.org/p/non-%C3%A0-la-privatisation-d-a%C3%A9roports-de-paris

Retraite et espérance de vie

Retraite et espérance de vie

« Les hommes naissent libres et égaux, mais certains sont plus égaux que d’autres »

Coluche

Hé oui !

Les français les plus aisés vivent en moyenne 13 ans de plus que les français plus modestes.

En France, selon les sources, on estime le nombre de pauvres, en augmentation, entre 9 et 15 millions de personnes !

Bref, pas besoin de vous faire un dessin (si !).

Si vous êtes pauvres, vous vivrez moins longtemps, et c’est une des plus grandes inégalités.

En même temps, comme on recule sans cesse l’âge de départ à la retraite, qu’avec un travail précaire vous vous userez plus vite et mangerez moins bien, l’Etat vous remercie, car vous resterez moins longtemps à la retraite (Vous, pauvres à la retraite, vous coûter un pognon de dingue ! Surtout avec vos EHPAD, et en plus vous consommez peu !)

C’est pourquoi les Gilets Jaunes demandent de la justice sociale et de la justice fiscale, et défendent les retraites !

Rédaction : Greg