Fin de mois, fin du Monde, même combat

1 commentaire

Cette histoire a commencé le 17 novembre 2018… Celle des « Gilets Jaunes », citoyens ordinaires sans visage, sans étiquette particulière, juste des femmes et des hommes venus de tous le pays, descendus dans la rue.

Pour quelques centimes à la pompe à essence ? Non, c’était bien autre chose : 36 autres peuples d’autres pays portent désormais cet habit de misère, de colère et d’espérance.

./.

Nous avons déclaré :

« Fin de mois, fin du Monde, même combat ». On a été vus.

Inconsciemment, nous voulions que « ça » s’arrête, ces systèmes économiques et politiques qui nous broient, pour qui nous sommes invisibles, presque inexistants. Nous voulons retrouver une vie simple, décente.

Fin du mois parce qu’on s’épuise à gagner le droit à sa précarité, que le temps défile, que la magie de l’existence disparait. La magie n’était pas loin, sur ces ronds-points devenus les nôtres. La fraternité et l’espoir y embellissent nos regards et nos cœurs. 

Fin du Monde parce que les enfants que nous étions, vous, vos enfants, ne pourront rêver dans une spirale folle d’horizons de béton, d’océans de plastique, d’odeurs de productions à outrance, du règne de l’argent, de glyphosate, emblème de ce qui tue mais continue.

La course à la survie n’est pas la vie.   

Méprisés par le Pouvoir, ou estimés par d’autres, nous les « GJ » avançons unis.

Nous savons que les centaines de milliards escroqués par quelques-uns qui tiennent ce monde et privent tous les autres d’une vie digne est un problème majeur.

Nous savons surtout que le changement tant désiré n’est pas seulement une question d’argent, mais de fraternité et de cœur.

C’est pourquoi Cette Histoire continue,

NOUS NE LACHERONS RIEN !

Rédaction : Greg

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Fin de mois, fin du Monde, même combat”