Les solidarités dans la nature

7 commentaires

Nous venons de découvrir que deux des plus grands naturalistes, le chrétien, Jean Marie Pelt (auteur de 30 livres et notamment la solidarité chez les plantes, les animaux et les humains), et l’anarchiste, Pierre Kropotkine, La solidarité, ont démontré que ce sont les sociétés animales et humaines qui ont le plus pratiqué la solidarité qui ont le plus prospéré.

La Solidarité chez les plantes, les animaux, les humains

 

Jean-Marie Pelt

 

Une interprétation, fort discutable, de l’oeuvre de Darwin a imposé la compétition et la lutte comme les moteurs de la vie, aussi bien dans la nature que dans la société. Or la nature met en oeuvre d’innombrables systèmes de symbioses et de solidarités qui ont joué un rôle déterminant dans toute l’évolution biologique et sans lesquels il serait impossible de comprendre le fonctionnement des écosystèmes. Les lichens comme les coraux sont des êtres doubles où chacune des parties rend des services à l’autre ; quant aux champignons, ils nourrissent les arbres qu’ils paraissent parasiter. Dans le règne animal, les prestations de services mutuels entre espèces sont tout à fait courantes. Poissons et oiseaux pratiquent des comportements d’entraide qui témoignent d’un authentique altruisme et qui, comme l’amitié chez de nombreux mammifères, ne sont pas le propre de l’homme. Quant aux sociétés humaines, elles ont développé de précieuses organisations : les mutualités, les coopératives, la sécurité sociale et les assurances… qui sont la base de l’économie solidaire. La création de nouveaux mécanismes de solidarité sera pourtant absolument nécessaire si l’on veut assurer demain à tous un emploi et un statut dignes d’un être humain ; mais aussi pour sauver la planète des menaces grandissantes que notre mode de développement fait peser sur elle.

La 2ème loi de la jungle : l’entraide | Pablo Servigne

 

Projet de P’tit jaune

La loi de la jungle, c’est la solidarité !

La solidarité comme force politique.

Ce sont les sociétés animales et humaines qui ont le plus pratiqué la solidarité qui ont le plus prospéré, comme le démontre, Jean-Marie Pelt, Pierre Kropotkine ou Pablo Servigne.

Les solidarités d’intérêt des riches ont placé Macron au pouvoir, la solidarité des Gilets jaunes le chassera, ainsi que ses maitres et ses laquais. La force des gilets jaunes s’est construite autour d’une solidarité retrouvée et sur la prise de conscience de leur puissance. Sur les ronds-points nous ne sommes plus seuls, nous réalisons que nos colères se ressemblent, que nous sommes lassés d’entendre nos gouvernants nous parler de démocratie, de justice sociale et fiscale, de pouvoir d’achat ou de climat sans que jamais rien ne change.

Ils ont l’argent, on a les gens !



Rédaction : Jean-Pierre

 

 

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 commentaires sur “Les solidarités dans la nature”