Comment ?

Il existe plusieurs possibilités de projets de vie alternatifs, ces projets doivent viser à l’autonomie. Donc soit nous pouvons être autonome sur notre lieu, soit nous pouvons nous lier aux autonomies locales. (EX : dans un petit village autonome en eaux).

Achats ou locations de terrains agricoles non-constructibles.

Achats ou location de terrains agricoles non-constructibles et installation d’habitats légers conformément à la loi ALUR

Comprendre les lois sur l'habitat léger

Vous êtes nombreux à vous questionner sur les lois en place pour entamer des processus d'installation en Nature…Gràce au réseau Hameaux Légers et au travail juridique effectué depuis de nombreuses années par le réseau HALEM, nous disposons désormais de quelques réponses…Il existe effectivement une loi (ALUR) permettant aux habitats non traditionnels, habitats mobiles et habitats démontables de pouvoir vivre de façon permanente en dehors des zones constructibles, sous certaines conditions… Charge à chacun de décider de son mode de vie et de sa philosophie…Pour comprendre toutes les infos relatives à la constructibilité en zone naturelle et agricole, vous pouvez consulter ce document produit par le ministère du logement : http://www.cohesion-territoires.gouv.fr/IMG/pdf/fiche_alur__laaaf_constructibilite_en_zone_n_et_a_16092014.pdfRetrouvez le Réseau Hameau Léger sur leur site : https://www.hameaux-legers.org/ et Halem sur : http://www.halemfrance.org/—Faites vivre la plateforme www.desobeissancefertile.com en référençant votre terrain ou votre projet collectif pour que nous soyons toujours plus nombreux à vivre au plus près de la Nature…« Si le béton est ton avenir sache que c’est la forêt qui fait que tu respires. »

Posted by Désobéissance fertile on Tuesday, 25 June 2019

Proposition de procédure :

Courriers aux maires des régions qui nous intéressent, en développant notre projet. Notre demande porterait, soit sur un bail emphytéotique (18 à 99 ans à coût modique) soit sur l’achat de terrains agricoles, avec la mise en place dans le PLU (Plan Local d’Urbanisme) d’un STECAL (Secteur de taille et capacité d’accueil limitées) appelé aussi Pastille, qui doit être approuvé par la mairie et la DDT (direction départementale du territoire).

Achats ou locations de fermes.

1/3 des exploitations agricoles disparaitrons dans les 5 prochaines années. Nous pouvons envisager de devenir agriculteur, et pérenniser des installations existantes.

Achats ou locations de friches industrielles.

S’investir dans des projets existants.

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *